Je vais parler ici de la manière dont la bisexualité est perçue dans notre société binaire et notamment le double standard selon le genre assigné à la naissance.
En effet, là où la bisexualité féminine semble valoriser par les hommes cis hétéros (mais seulement pour leur propre plaisir, il ne faut pas trop en demander), la bisexualité masculine semble carrément ignorée au point même que des cismecs ayant eu des expériences homosexuelles notamment dans le cadre des bizutages, des fraternités étudiantes aux Etats Unis préfèrent se dire hétérosexuels.

bisexualité

Pour les HSC (cismecs hétéros),cette bisexualité féminine n'est que faussement acceptée car pour eux, la sexualité lesbienne n'en est pas vraiment une puisque la sainte cisbite est absente. Elles se chauffent juste en attendant la pénétration de sa cisbite à lui. Puis c'est mignon à regarder donc tout bénef. D'ailleurs, une fille qui trompe un HSC avec une fille, ce n'est pas vraiment trompé : elle fait juste des expériences mais reviendra tôt ou tard vers une cisbite.
Pour les femmes lesbiennes, cet état de fait renforce leurs préjugés biphobes puisque pour certaines, si on n'est pas proche du 100% lesbiennes, on 'est forcément des méchantes hétéras bicurieuses qui vont briser leur coeur et les exploiter pour prouver que surtout elles sont bien hétéras mais ça fait in d'avoir une expérience sexuelle lesbienne. La pseudo acceptation de la bisexualité féminine est en vérité un cadeau empoisonné: male gaze des HSC, rejet par les femme lesbiennes des femmes bies, invisibilisation de leur existence, pression sur les femmes pour qu'on accepte notre bisexualité selon leur vision.

Pour les HSC, la bisexualité masculine n'existe pas: on est soit un homme un vrai donc hétéro, soit on n' est pas vraiment un homme donc homo.
Il ne faut donc jamais montrer, si on est un homme un vrai, nos penchants pour un autre homme.: Aors on invente des stratégies pour éviter la déchéance totale. Car avoir eu ne serait ce qu'une expérience homosexuelle et la reconnaître comme tel fera de cette personne un homme homosexuel même si il aura des expériences hétéros par la suite. C'est d'autant plus vrai si l'homme cis est pénétré ... comme une femme et dans notre société misogyne, c'est un scandale.
Puis, il y a une catégorie d'être humains un peu spécial, j'ai nommé les femmes trans (les autres personnes trans n'existant pas dans leur monde) qui suscite à la fois dégoût et fascination :on veut à la fois qu'"il redevienne un homme" tout en feignant le fait qu'elle soit une femme pour ne pas passer pour homosexuel, la pire des choses selon eux et se taper un peu d'exotisme au passage..

Après avoir vu  la vision de la bisexualité selon qu'on est assigné-e au genre masculin ou féminin , nous allons rapidement voir ce qu'elle devrait être.

Il faudrait d'abord reconnaître toutes les identités de genre y compris les personnes non binaires, stopper le cissexisme serait également un bon début.

Il faudrait permettre également une plus grande visibilité des personnes  pansexuelles: orientation sexuelle trop méconnue

pansexualité

Reconnaître que l'homosexualité masculine n'est pas une honte, être une femme non plus et que les femmes lesbiennes n'existent pas pour le plaisir des HSC mais pour elle même.

Oui, je reconnais le droit aux personnes de s'autodéterminer et autodéterminer leur orientation sexuelle: cependant, je trouve cela dommage si ça provient de préjugés oppressifs