TW: viol, racisme

Au début de mon militantisme , je ne savais pas vers quel orga me retourner: j'ai donc décider de voir un peu les valeurs de chacune pour faire le tri. Rien de très original en somme. Sauf que pendant ce temps là, j'ai aussi découvert des faces plus sombres:

Un soi disant anarchisme où il y a de fait des petits chefs en général homme cis het blancs valides etc en bref, les mecs qui nous gouvernent sauf peut être le fait qu'il ne soit pas riche. Elle est où la révolution là dedans?
Ok on lutte contre le capitalisme mais les autres oppressions, elles valent peanuts?Ou est ce qu'il faudra attendre la fin du capitalisme?
A la limite, si il doit y avoir des chef-fe-s,je préfère encore que ce soit les personnes les plus oppressé-e-s, moins de conflits d'intérêts avec des éventuels privilèges.

Ah ça, ils sont "ni dieu ni maître"sauf lorsqu'il d'agit d'auteurs cis mecs blancs qu'on ne doit absolument pas critiquer (blasphème) sinon gare à excommunication de tous mouvements de gôche qui se respectent tout en crachant sur les personnes croyantes y compris oppressées comme les personnes musulmanes par exemple sous prétexte de cracher sur toutes les religions.
Elle est où la cohérence là dedans? Je ne sais pas vous mais moi je la cherche toujours.

Mais c'est surtout le déni des violences, notamment sexistes, au sein même des milieux qui m'a repoussé.
Combien de personnes oppressées par le patriarcat ont été violées sans voir leurs violeurs exclus et même ont été exclu pour avoir osé (quel crime) dénoncer leur violeur ? Beaucoup trop.
Combien ont brutalisé des personnes signalant des violeur-se-s dans des orgas et des manifs? Beaucoup trop.
Combien de cismecs ont été effectivement exclus de tous les cercles militants ? Trop peu (oui il y en a eu quelques uns qui ont été récupéré par d'autres orgas donc on choisit de les intégrer en connaissance de cause).
Combien, parmi ces cismecs, pensent que violer un-e bourgeois-e est moins grave que violer une prolétaire?(phrase sortie en présence d'une survivant-e de viol qui certes ne s'est pas outé-e mais cela n'excuse rien ) Il n'y a eu à ma connaissance ni celle de la personne concerné-e aucune sanction contre l'auteur de ces propos.Certes la bourgeoise a des privilèges que la prolétaire n'a pas mais ça reste ignoble  tout de même
Combien de cismecs ont fait de supers textes contre le viol et ne se sont même pas rendus compte qu'ils avaient violés eux même? Combien, parmi les personnes ayant manifesté leur soutien à Lucie par exemple, y a t il eu de violeur-se-s?
On m'a aussi raconté comment certains cismecs blancs instrumentalisent le sexisme à des fins racistes (tiens un point commun avec les fachos mais faut pas trop le dire, je risque de me faire taper sur les doigts) tout en passant pour des gentils pro féministes luttant contre le viol. Ils disent à des féministes de leur orga que telle personne a été violée/ agressée sexuellement par tel mec (racisé) alors que c'est faux. Bien sûr, la personne dont le cismec dit qu'elle a été violée rétablit la vérité. Et d'après ce qu'on m'a dit ce n'est pas un cas isolé. Pas de sanctions pour les cismecs racistes d'autant plus que certains ont déjà montré à d'autres occasion leur racisme.

C'est pourquoi j'ai décidé d'être sans orga parce qu'au final, c'est là où je me sens le mieux. J'ai des contacts politisés : certes , c'est différent d'une orga mais je m'y trouve beaucoup mieux et me sent plus en cohérence avec moi même et mes valeurs.
J'ai peur de ce que sera la révolution avec ces orgas si elles poursuivent ce chemin: osez le courage de remettre enfin vraiment en cause toutes les oppressions jusque dans vos propres actions.

révolution féministe(et pas que féministe mais contre toutes oppressions)